Mme la Ministre préside une cérémonie à l'occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la Femme, Rabat 10 mars 2014

ALI 3235

ALI 20141

 MG 2014

ALI 3246

ALI 3306

 MG 9121

 MG 9030

Cérémonie de présentation du Plus Grand Sac Ecologique en toile au Monde

Une délégation ministérielle composée de Madame Hakima EL HAITE Ministre déléguée chargée de l’Environnement et Madame Fatima MEROUANE Ministre de l’Artisanat et l’Economie Sociale et Solidaire a présidé dimanche 23 mars 2014 à Casablanca, la cérémonie de présentation du plus Grand Sac Ecologique du Monde en toile du Monde, qui sera proposé pour inscription au livre Guinness des records. Les dimensions du plus grand sac écologique objet du nouveau record sont de 13 m de hauteur et de 14 m de largeur. Ce record efface l’ancien record établi au Texas en juin 2013 et qui était de 9 m de hauteur et 5 m de largeur. Ce grand sac écologique est l’œuvre d’associations environnementales de Casablanca (Casa Environnement) et Enactus de l’Ecole Hassania des Travaux Publics.

Au cours cette cérémonie, il a été procédé également à l’organisation d’une campagne de sensibilisation et de distribution des sacs en toile, dans le cadre du Programme Pilote de promotion du sac écologique en toile, qui vise à promouvoir l’utilisation des sacs en toile comme une des alternatives aux sacs en plastique à travers la production de près de 3 millions de sacs en tissu par des coopératives féminines de couture et leur distribution aux ménages par des associations environnementales locales.

Cette cérémonie s’est déroulée dans une ambiance de fête écologique, en présence de personnalités du monde du sport, de l’art et de la culture.

Les initiateurs de cette manifestation éco-citoyenne ont exprimé leurs satisfactions quant aux conditions de déroulement de cette cérémonie et leur fierté d’inscrire ce record du plus grand sac écologique en toile dans le monde au nom du Royaume du Maroc.

Visite d’une délégation turque au Maroc présidée par le Ministre Turc de l’Environnement et de l’Urbanisme

Dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Maroc et la Turquie dans le domaine de l’environnement et du développement durable, une délégation turque conduite par M. İdris GÜLLÜCE, Ministre Turc de l’Environnement et de l’Urbanisme a effectué une visite de travail au Maroc, à l’invitation de Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement, et ce du 17 au 20 septembre 2014.

Une séance de travail entre Madame la Ministre déléguée chargée de l’Environnement et le Ministre Turc de l’Environnement et de l’Urbanisme a eu lieu t, le jeudi 18 septembre 2014 au siège du ministère.

A la fin de rencontre, il a été procédé à la signature d’un Mémorandum d’Entente entre le Maroc et la Turquie dans le domaine de l’environnement et qui porte entre autres sur l’économie verte, la gestion des déchets et des produits chimiques, les technologies de traitement et de réutilisation des eaux usées et la gestion intégrée des zones côtières.

Le ministre turc a été également reçu par M. Mohand LAENSER, Ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire National et par M. Nabil BENABDELLAH, ministre de l’Habitat et de la Politique de la Ville.

mg0522

mg7254

mg7254

mg7423

mg7423

mg7423

6ème édition du Salon « Pollutec Maroc 2014»

 MG 1555

Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement, accompagnée de Madame Charafat AFILAL, Ministre délégué Chargée de l'Eau, a présidé le 15 octobre 2014 à l’Office des Foires à Casablanca la cérémonie d’inauguration de la 6ème édition du Salon « Pollutec Maroc 2014 ».

La 6ème édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement « Pollutec Maroc 2014 », a été organisée du 15 au 18 octobre 2014, sous le Haut Patronage de S.M le Roi Mohammed VI, et sous l’égide de ce ministère.

Madame la Ministre a présidé également l’ouverture du Symposium des Territoires Durables, qui aura pour thème cette année « La valorisation des déchets : de grandes opportunités économiques et sociales pour les territoires ». Un thème qui a porté sur les enjeux et les opportunités de la valorisation des déchets et de l’économie circulaire comme un levier de développement des territoires.

En marge de ce symposium, madame la Ministre a présidé la cérémonie de signature de conventions de partenariat entre ce ministère et les universités et instituts de recherche, dont les projets ont été retenus suite à un appel à manifestation d’intérêt pour le financement de projets de Recherche et Développement. Les projets  sélectionnés concernent le traitement des lixiviats de décharges contrôlées et le traitement des boues de stations de traitement des eaux (STEP).

La 6ème édition du Salon « Pollutec Maroc 2014 » a rassemblé 350 exposants marocains et étrangers, sur une surface globale d’exposition de près de 10000 m2. Plus de 6500 personnes ont visité le salon, représentant les institutions gouvernementales, les industriels, les collectivités territoriales, les instituts de recherche et les organisations non gouvernementales etc... 

 MG 1574

 MG 1607

 MG 1656

 MG 1677

Présidence de l’ouverture de la 1ère édition du Festival Solaire Marocain par Madame la Ministre déléguée chargée de l’Environnement et sa participation à différentes activités, Ouarzazate, du 17 au 19 octobre 2014

Solar Festival 3

Solar Festival 2

Solar Festival 1

Solar Festival 5

Solar Festival 6

Solar Festival 7

Solar Festival 8

Signature d’un Accord de coopération entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique dans le domaine de l’environnement

 MG 4410

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique dans le domaine de la protection de l’environnement, un Forum de haut niveau a été organisé à Rabat le mardi 28 octobre 2014. Ce forum  a été présidé par Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement et Son Excellence l’Ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Monsieur Dwight BUSH, en présence de Monsieur Dan REIFSNYDER, Sous-Secrétaire d'Etat Adjoint américain chargé de l'Environnement.

Ce forum qui s’est tenu dans le cadre du suivi de l’Accord de Libre Echange (ALE), a permis de dresser le bilan et les perspectives de coopération bilatérale entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique. A cet effet, il a été procédé à la signature d’un nouveau Plan d’Action de coopération pour la période 2014-2017, dont les axes convenus contribueront au renforcement institutionnel pour une mise en œuvre et une application efficaces des lois environnementales, au développement de partenariats en matière de Recherche et Développement dans le domaine de   l’environnement et de l’économie verte.

Ont été invités à cet événement les différents Départements ministériels marocains impliqués, les Institutions de Recherche ainsi que les Organisations non gouvernementales actives dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Du côté américain, une délégation de hauts responsables, a participé à ce forum.

 MG 4396

 MG 4309

Participation du Maroc à la 20ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC), Lima - Pérou, du 2 au 12 Décembre 2014.

Choix 1

Madame Hakima El HAITE, Ministre Délégué chargé de l’Environnement préside la délégation marocaine qui participe à la 20ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques et qui se tient à Lima au Pérou jusqu’au 12 décembre 2014.

La délégation marocaine est composée de M. Omar HILALE, Ambassadeur et représentant permanent du Maroc à New York, de Mme Oumama AOUAD, Ambassadrice du Maroc à Lima et des représentants de l’administration publique, de la société civile et du secteur privé.

Les négociations de Lima vont jouer un rôle déterminant dans le succès de la Conférence de Paris en 2015. Des efforts seront entrepris pour clarifier davantage les nombreuses questions clés qui restent à résoudre notamment la forme et les principes de l'accord de 2015 ainsi que les contributions des Parties pour les périodes pré et post 2020, la nature du soutien aux pays en développement,  notamment à travers le Fonds Vert pour le Climat.

Lors de cette Conférence, le Maroc est appelé à partager son expérience en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de transition vers l’économie verte.

Il est à signaler que le segment de haut niveau de cette importante conférence, se déroulera du 09 au 12 décembre 2014 sous la présidence effective de M. Ollanta Humala, Président du Pérou et M. Ban Ki Moon Secrétaire Général des Nations Unies.

IMG 4001-1

IMG 4045

Annonce de la candidature du Maroc pour abriter la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique

Mme La Ministre LIMA 10122014 V4

Madame Hakima EL HAITE Ministre déléguée chargée de l’Environnement, a prononcé un discours au nom du Royaume du Maroc, lors du segment de haut niveau de la 20ème Conférence des  Nations Unies sur le changement climatique qui se tient à Lima au Pérou.

Dans son discours, la Ministre déléguée chargée de l’Environnement a présenté les efforts déployés par le Maroc pour contribuer à l’effort international de lutte contre les changements climatiques. Elle a ainsi passé en revue les progrès réalisés en matière de renforcement du cadre institutionnel et juridique suite à l’adoption de la loi cadre portant Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable ainsi que les stratégies ambitieuses en matière  d’adaptation et d’atténuation dans le domaine de l’énergie, de l’eau, des déchets, du transport, etc…

En rappelant la vulnérabilité du Maroc face aux changements climatiques, comme en témoigne les dernières inondations qui ont provoqué d’importants dégâts humains et matériels, la Ministre déléguée chargée de l’Environnement a appelé la communauté internationale à un traitement équilibré entre l’adaptation et l’atténuation.

Elle a également souligné la nécessité de convenir d’un Accord international fondé sur les principes de développement durable et de la justice climatique et qui permet une différenciation claire entre les engagements d’atténuation des pays développés et les actions volontaires des pays en développement qui devront être appuyées en termes de financement, de renforcement des capacités et de transfert de technologies.

La Ministre déléguée chargée de l’Environ,a conclu sa déclaration par l’annonce officielle de la candidature du Maroc pour abriter la 22ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, qui aura lieu en décembre 2016.

Par ailleurs, les efforts du Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques viennent encore une fois d’être reconnus à l’échelle internationale. A cet effet, le dernier classement de 2014 du Climate Change Performance Index a placé le Maroc au 9ème rang mondial gagnant ainsi 6 places par rapport à 2013.

Inauguration du nouveau siège du  Laboratoire Nationale des Etudes et de Surveillance de la Pollution

labo1

Madame Hakima EL HAITE ministre délégué chargé de l’Environnement a présidé en compagnie de M. Lahcen HADDAD ministre du Tourisme et de M Mohamed MOUBDII, ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, la cérémonie d’inauguration du Laboratoire National des Etudes et de Surveillance de la Pollution(Laboratoire National de l’Environnement), suite à son réaménagement et son extension, a été organisée le vendredi 16 janvier 2015 au siège du laboratoire. Mohamed Ben Abdellah Erregragui, Madinat Al-Irfane, Rabat.

Cet important instrument scientifique et technique, a pour mission de surveiller et de caractériser la pollution et les nuisances dans l’environnement et de contribuer à la mise en place de réseaux de surveillance thématiques et de contrôle de la pollution.

Il a également pour attribution de participer à la coordination du réseau des laboratoires opérants dans le domaine de l’environnement et contribuer à la définition des normes de rejets et d’assister les pouvoirs publics et le secteur privé en apportant les prestations de services nécessaires en matière d’analyses environnementales. Le laboratoire contribue aussi à la constatation des infractions environnementales en appui à la police de l’environnement.

Le laboratoire dispose d’unités de mesures fixes et mobiles et est composé de trois départements d’analyses : air, eaux et déchets et micropolluants.

labo2

labo3

labo4

Inauguration de l’espace d’éducation à l’environnement et au développement durable au sein du Ministère

espace educatif 2

Madame Hakima EL HAITE Ministre délégué chargé de l’Environnement a présidé la cérémonie d’inauguration de l’espace d’éducation à l’environnement et au développement durable mis en place au sein du Ministère, et ce le vendredi 16 janvier 2015.

La création de cet espace éducatif s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Ministère en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable des enfants et des jeunes visant à leur inculquer une culture environnementale et les faire adopter des comportements positifs en faveur du patrimoine écologique national.

Cet espace éducatif a été équipé de matériel informatique et audio-visuel et d’outils pédagogiques pour la sensibilisation et l’éducation à l’environnement, et sera animé par des cadres du Ministère et d’animateurs relevant de certaines associations actives dans ce domaine.

Il est prévu d’accueillir mensuellement près de 100 élèves provenant des différents établissements scolaires du Royaume.

espace educatif 4

espace educatif 1

espace educatif 3

 

Le Prix « Green Apple Awards 2014 » décerné au ministère délégué chargé de l’environnement

 

GREEN APPLE copie

 

SC

 

Le Ministère délégué chargé de l’Environnement en la personne de Madame la Ministre déléguée chargée de l’Environnement a reçu le Prix « Green Apple Award 2014 » dans la catégorie « Gold winners Africa : Meilleurs pratiques environnementales ».


Ce prix, est organisé par une ONG internationale « The Green Organisation », basée en Grande Bretagne, pour récompenser les meilleurs pratiques à travers le monde en matière de protection de l’environnement. Ce prix permettra au ministère d’utiliser le logo « Green Apple Awards Winner 2014 », sur toutes les communications et représenter le Maroc dans les European Business Awards pour l’environnement.


Le projet pour lequel le ministère a reçu ce prix est le projet d’éclairage solaire à la commune de Fezna réalisé dans le cadre du projet « Adaptation au changement climatique. Vers des oasis résilientes ».

 

Signature d’un Protocole d’Accord de coopération entre  le Gouvernement du Royaume du Maroc et le Gouvernement&nbsp de la Région Autonome de Catalogne et cérémonie de remise du prix
« Green Apple Awards 2014 »

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération avec le Gouvernement de la Région Autonome de la Catalogne, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement a tenu une séance de travail avec Monsieur Santi Vila, Ministre Catalan de la Politique du Territoire et de la Durabilité le 03 mars 2015 au siège du Ministère à Rabat.   Lors de cette rencontre, les deux Ministres ont procédé à la signature d’un Protocole d’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Parmi les principaux axes qui ont été convenus dans ce Protocole d’Accord, on peut citer la promotion de l’économie verte notamment à travers l’encouragement de l’entreprenariat vert et de l’éco-innovation, le soutien aux initiatives des acteurs économiques dans le secteur de l’environnement ainsi que le développement du partenariat public-privé pour la gestion et la valorisation des déchets industriels et ménagers, l’éducation à l’environnement et au développement durable et la promotion de la participation des ONGs et des jeunes.  En marge de cette rencontre, une cérémonie de remise du prix «Green Apple Awards 2014 » a été organisée en présence de S.E. l’Ambassadeur du Japon au Maroc et Madame le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc.

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération avec le Gouvernement de la Région Autonome de la Catalogne, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement a tenu une séance de travail avec Monsieur Santi Vila, Ministre Catalan de la Politique du Territoire et de la Durabilité le 03 mars 2015 au siège du Ministère à Rabat.

Lors de cette rencontre, les deux Ministres ont procédé à la signature d’un Protocole d’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Parmi les principaux axes qui ont été convenus dans ce Protocole d’Accord, on peut citer la promotion de l’économie verte notamment à travers l’encouragement de l’entreprenariat vert et de l’éco-innovation, le soutien aux initiatives des acteurs économiques dans le secteur de l’environnement ainsi que le développement du partenariat public-privé pour la gestion et la valorisation des déchets industriels et ménagers, l’éducation à l’environnement et au développement durable et la promotion de la participation des ONGs et des jeunes.

En marge de cette rencontre, une cérémonie de remise du prix «Green Apple Awards 2014 » a été organisée en présence de S.E. l’Ambassadeur du Japon au Maroc et Madame le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc.

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération avec le Gouvernement de la Région Autonome de la Catalogne, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement a tenu une séance de travail avec Monsieur Santi Vila, Ministre Catalan de la Politique du Territoire et de la Durabilité le 03 mars 2015 au siège du Ministère à Rabat.   Lors de cette rencontre, les deux Ministres ont procédé à la signature d’un Protocole d’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Parmi les principaux axes qui ont été convenus dans ce Protocole d’Accord, on peut citer la promotion de l’économie verte notamment à travers l’encouragement de l’entreprenariat vert et de l’éco-innovation, le soutien aux initiatives des acteurs économiques dans le secteur de l’environnement ainsi que le développement du partenariat public-privé pour la gestion et la valorisation des déchets industriels et ménagers, l’éducation à l’environnement et au développement durable et la promotion de la participation des ONGs et des jeunes.  En marge de cette rencontre, une cérémonie de remise du prix «Green Apple Awards 2014 » a été organisée en présence de S.E. l’Ambassadeur du Japon au Maroc et Madame le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc.

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération avec le Gouvernement de la Région Autonome de la Catalogne, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement a tenu une séance de travail avec Monsieur Santi Vila, Ministre Catalan de la Politique du Territoire et de la Durabilité le 03 mars 2015 au siège du Ministère à Rabat.   Lors de cette rencontre, les deux Ministres ont procédé à la signature d’un Protocole d’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Parmi les principaux axes qui ont été convenus dans ce Protocole d’Accord, on peut citer la promotion de l’économie verte notamment à travers l’encouragement de l’entreprenariat vert et de l’éco-innovation, le soutien aux initiatives des acteurs économiques dans le secteur de l’environnement ainsi que le développement du partenariat public-privé pour la gestion et la valorisation des déchets industriels et ménagers, l’éducation à l’environnement et au développement durable et la promotion de la participation des ONGs et des jeunes.  En marge de cette rencontre, une cérémonie de remise du prix «Green Apple Awards 2014 » a été organisée en présence de S.E. l’Ambassadeur du Japon au Maroc et Madame le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc.

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération avec le Gouvernement de la Région Autonome de la Catalogne, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement a tenu une séance de travail avec Monsieur Santi Vila, Ministre Catalan de la Politique du Territoire et de la Durabilité le 03 mars 2015 au siège du Ministère à Rabat.   Lors de cette rencontre, les deux Ministres ont procédé à la signature d’un Protocole d’Accord de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Parmi les principaux axes qui ont été convenus dans ce Protocole d’Accord, on peut citer la promotion de l’économie verte notamment à travers l’encouragement de l’entreprenariat vert et de l’éco-innovation, le soutien aux initiatives des acteurs économiques dans le secteur de l’environnement ainsi que le développement du partenariat public-privé pour la gestion et la valorisation des déchets industriels et ménagers, l’éducation à l’environnement et au développement durable et la promotion de la participation des ONGs et des jeunes.  En marge de cette rencontre, une cérémonie de remise du prix «Green Apple Awards 2014 » a été organisée en présence de S.E. l’Ambassadeur du Japon au Maroc et Madame le Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc.

Signature d’un Programme de coopération entre le Royaume du Maroc et la République Arabe d’Egypte

Signature d’un Programme de coopération entre le Royaume du Maroc et la République Arabe d’Egypte

En marge des travaux de la 15ème Session de la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Environnement (CMAE), qui se tient au Caire en Egypte, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement et M. Khalid FAHMI, Ministre Egyptien de l’Environnement, ont signé, le jeudi 5 mars 2015, un Programme de coopération entre le Royaume du Maroc et la République Arabe d’Egypte dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Ce Programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de coopération signé entre les deux pays, et qui a recommandé la création d’une commission mixte dans ce domaine et la réalisation de projets de coopération en matière d’économie verte, gestion des zones protégées, protection de la biodiversité, l’éco-tourisme, les énergies renouvelables, la lutte contre la pollution marine et le changement climatique.

Ce Programme vise aussi à mettre en place un cadre commun de renforcement des capacités et d’échange d’expériences en matière de gestion des déchets, traitement et réutilisation des eaux usées, lutte contre le changement climatique et l’implication des jeunes et des femmes.

Signature d’une convention cadre de partenariat entre le Ministère Délégué chargé de l’Environnement et le Ministère de l’Agriculture et d’une convention spécifique relative à la valorisation des déchets du secteur oléicole à la 8ème Edition des Assises de l’Agriculture - 27 Avril 2015 à Meknès

photo agriculture

Engagement du Maroc, de l'Union Européenne (UE) et de l’Union pour la Méditerranée (UpM) pour lutter contre le changement climatique

class="first-letter">Dans le cadre des préparatifs de la COP21 sur les changements climatiques, prévue à Paris en décembre 2015, l’Union pour la Méditerranée (UpM) a organisé, en étroite collaboration avec le gouvernement marocain, une rencontre sur le processus de négociation, et ce du 04 au 07 mai 2015 à Skhirat.

L’objectif principal de cette rencontre a été d’échanger autour de l’état d’avancement d’élaboration des Contributions Prévues Déterminées au niveau National ainsi que les éléments constitutifs du nouvel Accord sur le Climat prévu pour adoption à Paris.

Par ailleurs, cette manifestation a été marquée également par la tenue d’une réunion ministérielle du haut niveau le 07 mai 2015 à partir de 14 heures, à laquelle a pris part Mme Hakima  EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l’Environnement, et ce afin de faire avancer les discussions et renforcer la coopération en vue d’arriver à des résultats tangibles à la COP21.

Intenses activités de Madame la Ministre Déléguée chargée de l’Environnement à l’Etranger

Dans le cadre du suivi du processus international de préparation au futur Accord sur le Climat, Madame Hakima EL HAITE, Ministre déléguée chargée de l'Environnement participera à trois événements de haut niveau à Berlin, Paris et Barcelone.

Ainsi, Madame la Ministre déléguée chargée de l'Environnement prendra part au Dialogue de haut niveau de Petersberg sur le Climat, organisé par le Gouvernement Allemand du 17 au 19 Mai 2015 à Berlin en Allemagne. Cette réunion ministérielle informelle, a pour objectif de débattre des enjeux de la Conférence de Paris notamment la nature juridique de l’Accord sur le Climat, les contributions nationales des pays ainsi que les moyens de mise en œuvre.

Par la suite, Madame la Ministre participera au Sommet Business-Climat qui aura lieu au siège de l’UNESCO à Paris les 20 au 21 Mai 2015. Ce sommet de haut niveau, sera organisé par Entreprises pour l'Environnement (EpE) et le Global Compact France, avec le soutien de leurs partenaires du Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD) et le Pacte mondial des Nations Unies. Il vise à discuter du rôle que pourrait jouer le secteur privé dans la recherche de solutions au défi climatique ainsi que les démarches à entreprendre du côté des gouvernements en termes de politiques et de cadre institutionnel et juridique pour impulser l’intervention des opérateurs privés.

Le troisième événement auquel prendra part Madame Hakima EL HAITE, est le Forum Carbon Expo qui aura lieu à Barcelone les 26 et 27 mai 2015. Le Forum Carbon Expo, est un événement mondial annuel d’échange entre les différents intervenants dans le marché du carbone. Lors de ce Forum, Madame la Ministre aura également un entretien avec RACHEL KYTE, Vice Président et Envoyé Spécial pour le Changement Climatique de la Banque Mondiale.

La participation de Madame la Ministre déléguée à ces événements devra permettre de présenter les progrès réalisés par notre pays en matière de lutte contre les changements climatiques et renforcer le rôle du Maroc en matière de diplomatie climatique. Elle offre également une opportunité pour prospecter de nouvelles possibilités de financement des différents projets lancés au niveau national en matière d’environnement et de développement durable.

photo2

photo

Madame Hakima ELHAITE, Ministre déléguée chargée de l'Environnement, a été reçue par Madame Ségolène ROYAL, Ministre française de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Mme El Haite et Mme Ségolène Royal son homologue française V2 2015

Mme El Haite et Mme Ségolène Royal son homologue française V2 2015

12ème Rencontre de Haut Niveau Maroco-Française

PHOTO A METTRE AUSSI 1024x661

20150528 132751 1 1024x701

 MG 4286 1024x764

20150528 132623 1024x640

20150528 132654 1024x584

Réunion du bureau Exécutif islamique de l'Environnement. ISESCO. 3 juin Rabat

Atelier national sur les 20 ans d’observation de l’environnement et du développement durable

photo1 6

Madame Hakima EL HAITE, Ministre Déléguée chargée de l’Environnement a présidé la séance d’ouverture de l’atelier qui a été organisée sous le thème « 20 ans d’observation de l’environnement et du développement durable : quel bilan et quelles perspectives ? », le mardi 16 juin 2015 au siège du Ministère Délégué chargé de l’Environnement à partir de 9 heures et qui a connu la participation de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur des Etats Unis au Maroc, de Monsieur le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental et du Représentant du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Cet atelier a pour objectif de dresser le bilan des activités des observatoires et d’initier une réflexion de fond sur la manière optimale de les mobiliser au service de la nouvelle politique du Ministère. Il s’agit de présenter une rétrospective de l’évolution de l’Observatoire National de l’Environnement Marocain (ONEM) depuis sa création, de dresser le bilan du programme de mise en place des Observatoires Régionaux de l’Environnement et du développement Durable (OREDD) sur la base d’une analyse de leur fonctionnement, de présenter et diffuser les dernières publications de l’ONEM, dont les rapports de l’évaluation intégrée de l’environnement des différentes régions du Royaume et enfin de débattre du rôle de ces observatoires dans les processus décisionnels liés à l’environnement et au développement durable, au niveau national et régional.

Ont participé à cet atelier les représentants des départements ministériels, des Agences de coopérations internationales et bilatérales (PNUE, Banque mondiale, GIZ, AFD…), ainsi que des représentants de la société civile.

photo2 5

photo3 6

S.M le Roi et le Président Français signent la déclaration conjointe de l’ « Appel de Tanger » pour une action solidaire et forte pour le climat 

AZZ 9388

Voici le texte intégral de « l'Appel de Tanger » lancé dimanche par S.M. le Roi Mohammed VI et le Président français, S.E. François Hollande :

« Le changement climatique constitue l'une des plus graves menaces pour l'Humanité dans son ensemble. Le Maroc et la France sont gravement préoccupés par ses impacts négatifs croissants sur l'environnement, sur le développement économique et social, ainsi que sur la paix et la sécurité internationale. À la veille de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris à la fin de l'année 2015 et dans la perspective de la 22e Conférence des parties, que le Maroc se propose d'accueillir en 2016 à Marrakech, nous lançons un appel à la communauté internationale pour amplifier la lutte contre le dérèglement climatique. L'urgence requiert de notre part une action solidaire et forte en faveur du climat. Il nous faut agir vite, bien et collectivement. Les décisions que nous prendrons au plan international doivent aller de pair avec les initiatives tangibles et rapides sur le terrain.

Alors que la communauté internationale s'apprête à adopter en septembre dans le cadre des Nations unies des objectifs du développement durable, il est impératif de saisir les occasions des Conférences de Paris et de Marrakech pour accélérer la transition vers une “économie mondiale verte”, conciliant les aspirations légitimes au développement avec les impératifs de durabilité des ressources et de réduction des risques environnementaux. La bataille contre le dérèglement climatique est une bataille pour le développement. Elle peut et doit être intégrée dans les politiques nationales de développement durable, que ce soit sous l'angle de la sécurité alimentaire, de l'accès aux énergies renouvelables ou de la lutte contre la précarité. Le clivage Nord-Sud n'est pas une fatalité. La lutte contre le dérèglement climatique peut être un combat commun si elle est appréhendée sous le sceau de la responsabilité commune, mais différenciée de la solidarité et de l'engagement de tous à agir. Le Maroc et la France sont engagés à n'épargner aucun effort pour œuvrer en faveur de l'adoption lors de la Conférence de Paris d'un accord universel, global, durable, équilibré et juridiquement contraignant, s'appuyant sur les objectifs et les principes de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et permettant de limiter le réchauffement climatique en deçà de deux degrés Celsius et de parvenir à une économie décarbonée. Au regard de cet objectif, un rehaussement régulier de nos efforts nationaux et de notre effort collectif est nécessaire. La Conférence de Marrakech constituera une étape importante dans ce sens. Cet effort de long terme passe par la publication par tous les pays de contributions nationales d'ici la Conférence de Paris et par l'élaboration de plans nationaux de développement sobres en carbone et d'adaptation à long terme.

Une grande attention doit être portée aux pays en développement, y compris les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement, qui sont les plus vulnérables face au dérèglement climatique. Il conviendrait d'accorder la même importance à l'adaptation aux impacts du changement climatique et à l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre. L'efficacité et le niveau d'ambition de l'action menée par les pays en développement contre le changement climatique seront d'autant plus forts que des moyens complémentaires, conséquents et stables seront mobilisés en leur faveur. Nous appelons les pays développés à préciser le soutien financier qu'ils apportent déjà et apporteront dans les prochaines années afin d'atteindre l'objectif de mobiliser 100 milliards de dollars par an à compter de 2020, de sources publiques et privées, en faveur d'actions de lutte contre le changement climatique dans les pays en développement.

Les institutions financières internationales, régionales et nationales devront être davantage encouragées à favoriser le financement des projets ayant un bénéfice pour le climat et à intégrer la prise en compte des risques climatiques dans leurs décisions. Nous encourageons un renforcement des partenariats internationaux de recherche et développement et de transfert de technologies, ainsi que des programmes de renforcement de capacités, afin d'accélérer la diffusion dans les pays en développement des technologies propres. Pour être crédibles, les engagements qui seront pris par les Parties au plan international devront s'appuyer sur des actions volontaristes à l'échelle mondiale et locale. À cet égard, une mobilisation encore plus forte des autorités locales, des entreprises, des organisations non gouvernementales et des individus est un complément indispensable à l'action des États. Une mobilisation durable et efficace contre le changement climatique implique un meilleur accès à l'éducation et à l'information en matière d'environnement. Plus grande est la connaissance des problématiques environnementales, meilleure est la compréhension des enjeux qui leur sont liés et plus entreprenante est l'action contre le dérèglement climatique.

Conjugué à l'accroissement démographique, le dérèglement climatique exerce une pression grandissante sur les écosystèmes déjà vulnérables et des agricultures déjà fragiles en Afrique. Un appui additionnel et rapide est indispensable pour accompagner les pays africains dans leurs efforts de développement durable. Le Maroc et la France sont pleinement engagés dans ce sens et prêts à renforcer encore leur soutien, y compris dans le cadre de la coopération triangulaire.

Convaincus que les Conférences de Paris et de Marrakech doivent être des étapes complémentaires au service de l'avancement de la lutte contre le changement climatique, nous sommes convenus de travailler, main dans la main, pour la réussite de ces deux rendez-vous, dans l'esprit de coopération, de solidarité et d'excellence qui a toujours marqué le Partenariat d'exception entre le Royaume du Maroc et la République française. »

كلنا اصدقاء البيئة

Tous Ecolos

خزانة الأفلام والصور

 

المنظمات غير الحكومية

ONG