Participation de Madame la Secrétaire d’Etat au Side Event sous le thème : « Renforcer la politique budgétaire et exploiter la numérisation pour intensifier le financement des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 en Afrique », 16 juillet 2019 à New York

3 2

Dans son intervention le 16 juillet 2019 à New York lors dudit Side Event portant sur le renforcement de la politique budgétaire et l’exploitation de la numérisation pour intensifier le financement des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 en Afrique, Madame Nezha EL OUAFI a rappelé sur l'adoption par le Maroc lors des dernières décennies d’un programme intégré conduisant à des réformes sectorielles afin d’assurer une transformation profonde de l’économie et améliorer les capacités de concurrence à l’échelle mondiale et renforcer le niveau de développement et la réduction des disparités sociales et régionales.

Madame la Secrétaire d’Etat a souligné le succès de la 5ème édition du FRADD soulignant le contexte d’urgence de l’évaluation de l’agenda 2030 en particulier en Afrique. Outre Les deux derniers rapports scientifiques du Groupe Intergouvernemental des Experts sur l’Evolution du Climat (GIEC) et de la Plateforme Intergouvernementale sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques (IPBES) présentent des résultats inquiétants pour l’humanité en général et l’Afrique en particulier, le retard dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et la vulnérabilité de l’Afrique face aux effets du changement climatique ont un impact sur la productivité du travail. En effet, 80 millions d’emplois à temps plein seront perdus en 2030 à cause du réchauffement climatique, c’est ce que Madame EL OUAFI a précisé tout en invitant les pays à mobiliser les différents acteurs clés de la société afin de développer des politiques publics durables.

Par la même occasion Madame la Secrétaire s’est montré confiante quant à l’opérationnalisation des ODD exprimant les progrès enregistrés, notamment par le développement de la créativité, l’innovation et la création d’emplois durable. Elle a ainsi affirmé l’efficacité de l’Afrique concernant la mise en œuvre des objectifs de l’Agenda 2030 se rapportant à l’éducation, la santé, l’égalité, la stabilité ainsi que l’implication des femmes et des jeunes dans les politiques de développement.

Par la suite, Madame EL OUAFI a présenté la synthèse des conclusions du FRADD et qui a montré que 4 ans qu’après de l’adoption du Programme de 2030 et à mi-parcours du Premier Plan décennal de mise en œuvre de l’Agenda 2063, des progrès ont été enregistrés au titre des ODD examinés par le Forum régional.

Toutefois, et malgré lesdits progrès rappelle Madame la Secrétaire d’Etat, de nombreux défis persistent pour réussir le Programme 2030 et l’Agenda 2063 et c’est pourquoi des mesures doivent être prises pour accélérer et amplifier les actions requises afin d’atteindre les objectifs des deux programmes.

En conclusion, Madame EL OUAFI, présidente de la 5ème édition du FRADD a invité les membres et les partenaires de développement à prendre en considération ces Messages clés et la Déclaration de Marrakech sur le développement durable pour donner aux populations des moyens d’action et assurer l’inclusion et l’égalité et pour accélérer les progrès de la mise en application en Afrique du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063.

1 2

كلنا اصدقاء البيئة

Tous Ecolos

خزانة الأفلام والصور

 

المنظمات غير الحكومية

ONG