Pollution de l'air

Le Maroc accorde de plus en plus une attention particulière aux problèmes de la pollution atmosphérique, due aux activités industrielles accélérées ou au trafic routier intense, à cause de son impact direct et dangereux sur la santé des populations, et en particulier sur les enfants.  En effet, le coût de dégradation de l’air et de ses impacts ont été évalués à 3.6 Milliards de DH par an, ce qui représente environ 1.03% du PIB.

Pour remédier à cette situation, le gouvernement a décidé de faire de la lutte contre la dégradation de la qualité de l’air une priorité de la politique nationale de protection de l’environnement et de la santé des populations. C’est dans ce contexte qu’il a pris des mesures de surveillance de la qualité de l’air, de renforcement de l’arsenal juridique et de réduction de la pollution de l’air.

Cadre institutionnel

Conformément aux dispositions de la loi n°13-03 relative à la lutte contre la pollution de l’air, et à son décret d’application n°2-09-286 du 8 décembre 2009 fixant les normes de qualité de l’air et les modalités de surveillance de l’air, un Comité National de suivi et de Surveillance de la Qualité de l’Air a été créé dont le secrétariat et la présidence sont assurés par le Ministère délégué chargé de l’Environnement.

Ce comité est d’une grande utilité pour fédérer et harmoniser les actions de surveillance de la qualité de l’air et renforcer les mesures de lutte contre la pollution atmosphérique. Au niveau régional et conformément au décret n°2-09-286 du 8 décembre 2009, dans chaque région où est installé un réseau de surveillance de la qualité de l'air, un comité permanent de suivi et de surveillance de la qualité de l'air est institué.

A ce jour quatre Comités Régionaux de Suivi et de Surveillance de la Qualité de l'Air ont été crées au niveau des Régions: Marrakech-Tensift-El Haouz, Rabat-Salé-Zemmour-Zair, Souss-Massa-Daraa et Gharb-Chrarda-Beni Hssen.

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG