Evaluation des impacts de la pollution atmosphérique sur la santé des populations au niveau de Casablanca : Casa Airpol

L’étude Casa Airpol que le Département de l’Environnement a mené en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, consistait en l’évaluation de l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé des populations dans le Grand Casablanca.

L'impact de la pollution sur la santé a été mesuré à travers la surveillance de la qualité de l’air exprimée par les teneurs en fumées noires (indicateur de particules fines), et en se basant sur le suivi de l’état de santé des populations recueilli au niveau de plusieurs structures sanitaires de la Wilaya.

Les résultats de cette étude traduisent l'accroissement du risque pour la santé, en termes de mortalité et de morbidité (nombre de cas de maladies) en relation avec les augmentations des niveaux de la pollution atmosphérique enregistrés au cours de cette étude à savoir :
  • Niveau "de base" de pollution : 9 µg/m3 de fumées noires.
  • Niveau "moyen" de pollution : 22 µg/m3 de fumées noires.
  • Niveau "élevé" de pollution : 87 µg/m3 de fumées noires.

L’analyse des résultats obtenus a permis de conclure que lorsqu'on passe du niveau de base de pollution (9 µg/m3 de fumées noires) à un niveau moyen de pollution (22 µg/m3 de fumées noires), on observe des augmentations sensibles de certains événements de santé :
  • 2 % DE LA MORTALITE BRUTE.
  • 2 % DES CONSULTATIONS POUR ASTHME.
  • 6,1 DES CONSULTATIONS POUR CONJONCTIVITES.
  • 6,8 % POUR INFECTIONS RESPIRATOIRES.

Et lorsqu'on passe du niveau de base de pollution (9 µg/m3 de fumées noires) à un niveau élevé de pollution (87 µg/m3 de fumées noires), on observe des augmentations de certains événements de santé, pouvant aller jusqu'à :
  • 9 % de la mortalité brute.
  • 6 % des consultations pour asthme.
  • 42,5 % des consultations pour conjonctivites.
  • 14,6 % des consultations pour infections respiratoires.

L'étude Casa-Airpol a permis de mettre en évidence des relations statistiquement significatives entre le niveau de pollution atmosphérique mesuré par les teneurs en particules fines de type "fumées noires" et, la mortalité, les crises d'asthme et les infections respiratoires.

Résumé de l’étude : « Rapport Casa Airpol ».

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG